Une assemblée du conseil tumultueuse à Lac-Simon !

Un 4 mars, nous aurions pu penser que ce serait une assemblée bien tranquille : les campings sont déserts, beaucoup de Simonets sont dans le sud, la salle est presque vide. Oh que non ! 3 dossiers ont donné lieu à des échanges houleux entre deux conseillères, Mmes Hébert et Crête, et quelques citoyens présents. Le premier dossier concerne les campeurs et - très subtilement - encore cette question : le droit de vote des campeurs.

En passant en revue les dossiers de perception de taxes, madame Crête a saisi l'occasion de souligner que cette question de perception ou radiation ne se poserait pas si, plutôt que de taxer les campeurs sur le plan foncier, on mettait en place un système de tarification  tel un permis d'occupation.  Prétexte et non-dit car si on empruntait cette voie, cela signifierait aussi pour les campeurs de PERDRE LE DROIT de participer à la démocratie en n'étant plus éligibles pour plusieurs à voter!

Les deux conseillères notoirement opposées au droit de vote des campeurs ont essuyé des revers récemment en tentant de faire enlever ce droit.  Mais, il faut être vigilant car à chaque occasion qui se présentera pour 's'essayer' à nouveau, elles le feront !

Deuxième dossier et pas le moindre : les deux mêmes conseillères ont voté CONTRE une résolution qui favorise la position de Lac-Simon dans un litige potentiel avec la municipalité de Duhamel. NOTRE municipalité prend position présentement dans le partage des coûts conséquents à la fin d'une entente inter-municipale pour la collecte des ordures. Lac-Simon veut présenter à Duhamel une facture supportée par les conseils judicieux de NOS avocats. Nos deux conseillères votent contre. Elles SUPPORTENT LES INTÉRÊTS D’UNE AUTRE MUNICIPALITÉ à nos dépens ! Heu....Non mais !!!

Il me semble que lorsqu’on élit quelqu'un pour représenter nos intérêts, c'est pour justement représenter nos intérêts non ? C'est comme si vous partiez pour un long voyage et que vous donniez une procuration à un ami pour s'occuper de vos affaires pendant votre absence...À votre retour vous découvrez qu'avec votre argent, il a payé les factures de votre voisin parce qu'il trouvait qu'il faisait pitié !!! C'est dur pour une amitié ça !

Bon ! La résolution a quand même été votée à la majorité et notre municipalité a tout à fait raison. Les explications du maire étaient limpides. Mais l'attitude des deux conseillères qui favorisent la position d'une autre municipalité au détriment des citoyens qu'elles représentent a passé de travers chez tous les citoyens présents aussi peu nombreux qu'ils étaient !

Le troisième et dernier dossier était quasi cocasse.  Il s'agit potentiellement de l'une des plus grandes victimes de la taxation au Québec.  Un martyr je vous dis. Du stuff si puissant qu'il devrait intéresser La Facture, Enquête, JE et le "front page" de grands quotidiens.

Un citoyen présent à l’assemblée (que nous appellerons le citoyen questionneux) a questionné madame Crête sur l'une de ses publications Facebook. En effet sur sa page personnelle elle a récemment cherché à savoir si les citoyens étaient ou non satisfaits de la nouvelle évaluation foncière.  Mais, dans le même texte, elle mentionne qu'un citoyen (que nous nommerons le citoyen X évidemment non présent à l'assemblée) lui a dit que ses taxes étaient passées de 4000$ à 10,000$ et ce, sans avoir fait de rénovations !!! Ayoye !

Or donc le citoyen questionneux déplorait que le post de madame Crête fasse passer notre municipalité pour des étrangleurs de contribuables.  Bon, on peut le lire comme ça ou le lire comme étant un souci sincère de s'enquérir du taux de satisfaction des citoyens à l'égard des taxes.  Mais la prudence s'impose dans nos propos sur internet.  On peut bien dire qu'il s'agit d'une page personnelle mais quand on a 1 520 amis....qui taguent, twittent et retwittent, font des saisies d'écran, impriment, emailent, bref c'est préférable de bien penser à nos écrits. Enfin...

Mais revenons à ce mystérieux compte de taxes et surtout à ce mystérieux citoyen X qui s'est adressé à madame Crête selon ses dires. 250% d'augmentation ce n’est pas de la tarte ! Faut-il se surprendre que madame Crête ait protégé l'identité de la victime...?  C'est là que notre maire a saisi la balle au bond.  Le maire a pris la parole pour dire qu'il avait lu lui aussi ce post et que la municipalité avait cherché à savoir de qui et de quoi il s'agissait.  Or, personne n'est venu se plaindre d'une telle monstruosité et, après des recherches, on ne retrouve pas de tels cas !!!

Grand crime, victime inconnue...Pas de cadavre, il faut appeler NCIS...S'en est suivi un brouhaha puis un énoncé du genre 'je vais le voir la semaine prochaine' et une autre conseillère qui semblait implorer le maire de mettre fin à tout ceci. Ce qui fut fait !

Or donc, à retenir de cette séance: campeurs, surveillez votre droit de vote, on ne sait jamais! Dans notre petit match amical avec Duhamel nous avons eu deux de NOS conseillères qui ont scoré dans notre propre filet !  Enfin et à suivre, l'histoire du citoyen X par Chantal Crête.

Bon. J'essaie autant que possible de me tenir loin du 'bitchage' ou du commentaire polarisé. Mais je ne crois pas qu'il s'agisse ni de l'un ni de l'autre.  Du rapportage sans plus.  De plus, en ce creux d'hiver, les campeurs vous êtes loin du lac, plusieurs aussi dans le sud à lire cela.  Je me suis dit que vous auriez de cette manière des nouvelles de la maison tout en cherchant à vous faire sourire en boni !  Aux snowbirds Simonets je dis aussi que vous pouvez commencer à penser revenir.  Car l'atmosphère ici semble...heu....se réchauffer !

Luc Poupart

06/03/2016

Plainte au MAMOT concernant les amendements au zonage

À la dernière séance du conseil de Lac-Simon nous avons en effet appris qu'une plainte avait été déposée (quelle surprise, on se demande bien par qui !!) pour contester le processus de révision du plan d'urbanisme. La lettre du MAMOT vient prouver une fois de plus que le nouveau conseil municipal de Lac-Simon, quoiqu'en pense une petite minorité de personnes, agit et a toujours agi avec rigueur et prudence. Cette plainte est la suite de toute une série d'actions menées par une ou deux personnes et leur petit groupe d'adeptes (rappelons les plaintes non-fondées à l'UPAC, oui l'UPAC !!!!!, le BILL omnibus, etc) qui ne ratent pas une occasion de dénigrer le travail fait par la majorité du conseil (4/6) et de faire passer la municipalité de Lac-Simon pour un endroit où règne la corruption, le régime de terreur, l'étranglement par les taxes, et j'en passe ! La majorité va parler et va cesser de se taire !